Les photos des JMJ 2019

Petite réflexion du Panama

Du Panama avec les jeunes du monde entier.

Pourquoi donc aller au bout du monde avec les 44 jeunes de notre diocèse, alors que tout semble urgent ici même?

La réponse vient de l’évêque de Chitre s’adressant d’abord aux panaméens. “La rencontre de personnes venant d’horizons différents est une chance pour chacun de nous. Elle permet de comprendre en actes, que notre Église ne se limite pas à notre paroisse, notre ville, notre diocèse ou notre pays”.

L’Eglise est universelle, riche de traditions multiples qui s’unissent dans la tradition commune de la foi (credo) et dans la célébration de l’eucharistie.


Elle permet de remettre à sa juste place nos coutumes locales ou notre penchant idéologique à défendre ce que nous pensons, héritage de notre éducation, de ce que nous avons reçu et chargé d’émotions. Tout cela n’est que très secondaire face à l’unité de l’église dont le Pape est le garant ultime.

En découvrant des coutumes, des attitudes, des façon de célébrer différentes (le volume sonore et le manque de silence étant difficile pour nos jeunes français par exemple) nous découvrons une ferveur, une chaleur, un sens de l’hospitalité extrême qui touche.


Dans la célébration de l’eucharistie commune au monde entier, nous touchons du doigt au contraire ce qui nous unit en profondeur : Jésus-Christ se donne en nourriture dans le monde entier et pour chacun. Unité de la parole qui est la même partout dans le monde chaque jour, unité de ce corps livré pour nous qui vient ouvrir nos âmes à l’universel pour aller vers le monde.

Nous avons prié pour nos paroisses à plusieurs reprises, porté des intentions de prière de ceux qui sont en France, demandé que l’évangile grandisse dans notre pays… c’est une manière de goûter la communion des saints dans le silence de la prière ou l’espace et le temps disparaissent au profit de la communion.

Dans la joie de vous retrouver bientôt, nous savons aussi que vous nous portez de France.
Comme beaucoup de chrétiens nous le disent chaque jour au Panama : Dios te ama et God bless you.

 

P. Yves-Arnaud Kirchhof,
Délégué épiscopal pour la pastorale des jeunes du diocèse de Créteil.