Homélie de Mgr Santier : 25 Juillet 2016

Publié le Publié dans Enseignements JMJ

Nous célébrons aujourd’hui la fête de l’apôtre Jacques, ‘’fils de Zébédée’’ comme son frère Jean. Avec Pierre et André, ils sont les premiers disciples appelés par Jésus, le long du lac de Galilée ; ils étaient en train de tirer les filets pour la pêche.
Jacques a été le premier apôtre qui a livré sa vie pour Jésus ressuscité, exécuté par le roi Hérode Agrippa. Depuis le 9ème siècle, on vénère son tombeau à Saint Jacques de Compostelle où de nombreux pèlerins se rendent à pied en pèlerinage, venant de toute l’Europe.
De la Parole de Dieu que nous venons d’entendre, je vais retenir trois mots : Trésor, Argile, Service.
Trésor.
Le trésor, nous le portons dans des vases d’argile. Quel est notre trésor ? Connaitre Jésus Christ.
Si vous êtes venus depuis une semaine en Pologne, ou si vous êtes arrivés aujourd’hui, c’est que d’une manière ou d’une autre vous le connaissez déjà, ou que vous êtes en recherche. Saint Augustin dit : ‘’Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais déjà trouvé’’. Connaitre Jésus, se savoir aimé de lui, c’est votre trésor, la source d’une grande joie.
Cette joie de la foi, ceux qui ont été accueillis et ont vécu cette semaine dans des familles polonaises, en ont fait l’expérience.
Chers jeunes, mesurez-vous la chance, la grâce, le don que vous avez reçu par rapport à d’autres jeunes, vos amis, qui ne connaissent pas le Christ. Ils ne savent pas qu’en Jésus Christ, mort et ressuscité, se trouve notre espérance comme le dit l’apôtre Paul : Nous le savons, Celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et Il nous placera près de lui avec vous.
Un Père plein de miséricorde, de tendresse. Pour lui, nous sommes depuis notre baptême ses fils et ses filles bien aimés et nous pouvons, par le sacrement du pardon, être touchés, guéris par la miséricorde du Père et renaitre à une vie nouvelle, plus belle, plus heureuse.
Argile.
Ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile. Saint Paul nous dit que, tous, nous sommes de beaux vases qui contiennent ce trésor de l’amour de Dieu. Mais nous faisons souvent l’expérience que nous sommes fragiles dans la foi, que nous passons par des moments de doute, que nous avons du mal à aimer et à nous laisser aimer.
Pourtant, le Père vous a choisis pour être porteurs de son amour, de sa miséricorde, de sa lumière auprès de tous ceux qui vivent la fragilité parce qu’ils sont malades, qu’ils ont un handicap, parce qu’ils sont pauvres, parce qu’ils ne se sentent pas aimés. Comment cela est-il possible ? Par sa Miséricorde ! Car c’est par nos faiblesses, nos pauvretés acceptées, que Dieu le Père peut répandre son amour et sa miséricorde envers ceux qui sont blessés par la vie. Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde.
Servir.
Dans l’Evangile la mère des fils de Zébédée, Jacques et Jean, ne manque pas d’ambition pour ses fils ! Ordonne que mes deux fils que voici siègent l’un à ta droite, l’autre à ta gauche dans ton Royaume. Jésus répond : Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire et recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé ?
Il veut leur dire : ‘’Vous discutez avec moi d’honneur et de couronnes ; moi, je vous parle du don de ma vie avec l’abaissement que cela suppose’’.
Par cette question : Pouvez-vous boire à la coupe ?, Jésus invite ses disciples à un renversement. Ne pas penser à soi, à son élévation personnelle, mais se décentrer pour se centrer sur les autres, sur ceux qui sont dans l’épreuve et la difficulté. Il ne s’agit pas de le vivre par héroïsme volontariste mais par l’union, la communion avec Jésus. Découvrir, dans notre propre vie, que les difficultés ne conduisent pas fatalement à la révolte mais peuvent être le chemin d’une union plus grande avec Jésus.
C’est ce que Jésus révèle à Jacques et à Jean, et aux autres disciples indignés contre les deux frères : Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude.
Chers jeunes, si vous voulez être heureux, si vous voulez réussir votre vie, mettez au cœur de votre existence le service, le ‘’prendre soin les uns des autres’’, de ceux qui ne brillent pas dans la vie. Par le service, vous manifesterez la Miséricorde du Père que Jésus nous a révélée.
Vivre le service de l’amour, voilà le trésor que vous portez dans des vases d’argile.