Homélie de Mgr Santier : 24 Juillet 2016 à Tarnów

Publié le Publié dans Enseignements JMJ

De la Parole de Dieu pour vous, chers amis polonais qui nous accueillez dans votre paroisse, et vous chers jeunes des JMJ, j’ai retenu trois verbes : Prier, Demander, Donner.
Prier.
C’est en voyant Jésus prier que le désir de prier est monté dans le cœur des disciples. Comme cela devait être beau de voir Jésus prier son Père.
Seigneur, apprends-nous à prier comme Jean-Baptiste l’a appris à ses disciples.
(Mt 7,1)
Je garde toujours dans mon cœur l’image de ma grand-mère qui priait le chapelet à genoux au pied de son lit.
J’ai eu aussi la grâce, à plusieurs reprises, de voir le pape saint Jean Paul II prier dans sa chapelle au Vatican, chaque année, pendant la réunion des responsables du Renouveau. Jean Paul II est pour nous un ‘’maître à prier’’. Les enfants apprennent à prier s’ils voient leurs parents ou leurs grands-parents prier.

Jésus a dépassé la demande des disciples qui lui demandaient de leur apprendre à prier comme Jean-Baptiste l’avait appris à ses disciples.
Quand vous priez, dites : Père !
La prière nous met en relation avec Dieu, le Père, et Jésus son Fils, est le mieux placé pour nous donner accès au Père.
Jésus ne nous a pas seulement donné des mots pour prier ; il nous fait entrer dans la relation d’amour qu’il vit avec le Père. Il nous fait passer ‘’des’’ prières à ‘’la’’ prière, c’est-à-dire à être en relation, en communion avec son Père. Le Notre Père est comme l’essentiel, le résumé de toute prière, la plus belle de toutes car elle nous vient de Jésus.
Demander.
Spontanément, quand nous entendons le mot prier, nous pensons aux prières de demande. Mais prier, c’est aussi louer le Seigneur, le chanter, lui rendre grâce, adorer.
Pourtant dans l’Evangile de ce jour, le mot demander revient à plusieurs reprises :
L’ami qui, en pleine nuit, vient demander du pain,
Demandez et on vous donnera
Quiconque demande, reçoit
Si un fils demande du pain…
Le Père donnera l’Esprit Saint à qui le lui demande.
Quelqu’un qui ne demande jamais rien à Dieu se suffit à lui-même ; il ne veut rien recevoir. Jésus nous invite à exprimer nos demandes avec insistance, avec persévérance, comme l’ami importun de l’Evangile, comme Abraham dans la première lecture.
Abraham, dans sa demande pour sauver les habitants de Sodome et Gomorrhe est tenace. Il s’y prend à trois reprises pour obtenir ce qu’il demande.
L’Esprit Saint
Que faut-il demander au Père avec insistance et persévérance ? Jésus nous donne la réponse : Combien plus le Père donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent.
L’Esprit Saint est le plus grand don du Père et de Jésus pour nous.
L’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse car nous ne savons prier comme il faut…. C’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! (Rom 8, 26,15).
Jésus a promis à ses disciples la force de l’Esprit Saint pour être ses témoins :
Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous et vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre. (Actes 1,8).
Jésus nous supplie de demander au Père l’Esprit Saint pour que nous ayons le courage et la force de témoigner de notre foi, tous les jours, partout et pas seulement dans l’Eglise.
Priez le Père, demandez avec persévérance.
Vous recevrez la force de l’Esprit Saint.