Edito

Edito novembre 2016

« Voici une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues » (Ap 7, 2-4.9-14)

Avec la fête de la Toussaint, il est bon de retrouver cette partie du Credo, où nous affirmons : « Je crois en la communion des saints ». C’est l’union des fidèles vivants aujourd’hui et ceux qui sont désormais auprès de Dieu. Je vous propose ainsi 3 réflexions à méditer :
1/ Je suis appelé « saint » : le Christ a fait de tous les baptisés des saints, par amour gratuit. Au fond de moi, j’ai cette capacité à être comme lui, bien au-delà de mes actes et de mes fautes. Est-ce que je le crois vraiment ? Ai-je plus de confiance en mes échecs ou en mes capacités ?
2/ Nous sommes unis par le Christ pour former un seul corps. A chaque Eucharistie, nous demandons que l’Esprit Saint renforce en nous cette unité. Quelle place je laisse à la communauté dans ma vie de foi ? Est-ce que je prie avec d’autres ? En famille ? Avec d’autres chrétiens ?
3/ Quels sont mes liens avec les personnes qui nous ont précédés dans la foi et qui sont auprès de Dieu ? Est-ce que je prie pour les défunts proches ou lointains ? Ai-je confiance dans la prière des saints pour renforcer mon propre désir de suivre davantage le Christ ?
Si ces questions vous amène à vous en poser de nouvelles, n’hésitez pas à en parler dans votre communauté ou avec un prêtre !

Père Yves-Arnaud

Délégué diocésain du Service d’Évangélisation des Jeunes et des Vocations