Catéchèse JMJ – Samedi 18 juin 2016

Publié le Publié dans Enseignements JMJ

 Catéchèse JMJ – Samedi 18 juin 2016

 Cathédrale de Créteil

Dans cette première page de l’Evangile de Jean, après le prologue, Jésus s’adresse directement à deux disciples de Jean le Baptiste. Celui-ci vient, en témoin, de leur montrer du doigt, de leur indiquer Jésus : Voici l’Agneau de Dieu.

Et ces deux hommes se mettent à suivre Jésus. Cela ne signifie pas qu’ils vont marcher derrière lui mais qu’ils sont décidés à le suivre, à marcher à sa suite, à devenir ses disciples.

Jésus se retourne et ce geste de Jésus n’est pas anodin car, dans la Bible, dans l’Ancien Testament, on ne peut voir Dieu sans mourir. Moïse, dans un beau passage de l’Exode (33,18), supplie le Seigneur Fais-moi voir ta gloire. Le Seigneur lui dit : Quand passera ma gloire, je te mettrai dans la fente du rocher et te couvrirai de ma main jusqu’à ce que je sois passé. Puis j’écarterai ma main et tu verras mon dos ; mais ma face, on ne peut la voir.

En se retournant, Jésus laisse voir son visage aux disciples. Il est, comme le dit le pape François, ‘’le Visage de la Miséricorde du Père’’.

Alors, il les questionne, comme vous aujourd’hui : Que cherchez-vous ? Il vous pose cette même question : ‘’Qui cherchez-vous en venant aux JMJ ? Qui cherchez-vous ? Que cherchez-vous ?

Les disciples répondent : Maître, où demeures-tu ? Jésus leur dit : Venez et vous verrez.

Entendez pour vous-mêmes cette réponse de Jésus car, dans les Evangiles, c’est vraiment Jésus qui vous parle comme Dieu parlait à Moise comme on parle à un ami. Vous en avez déjà fait l’expérience et vous la vivrez aux JMJ.

Ils allèrent donc et ils virent où il demeurait ; et ils demeurèrent auprès de lui ce jour-là.

Jésus n’avait pas d’endroit où reposer sa tête. Saint Jean l’évangéliste nous dit autre chose. Jésus les a fait asseoir dans sa maison, il les a fait entrer dans sa propre demeure, dans sa vie, dans sa relation d’union avec son Père et les disciples n’ont jamais oublié ce moment passé avec Jésus, ce moment où il les a fait entrer dans sa demeure et où il leur a fait découvrir que le Père désirait faire sa demeure en eux comme en lui :

Si quelqu’un m’aime, mon Père l’aimera. Nous viendrons à lui et nous ferons chez lui notre demeure.

Les Evangiles ne sont pas seulement un message, mais une personne, un Visage, celui de Jésus.

Les organisateurs de cette rencontre vous invitent à cette même expérience, à dialoguer avec Jésus comme il a dialogué avec ses disciples, et à lui parler comme on parle à un ami.

Vous avez entendu ces questions, ces réponses : Que cherchez-vous ? Venez et vous verrez. Votre manière de répondre à ces questions, chacun dans le silence, à travers l’adoration, est de lui écrire une lettre en répondant à quelques questions :

– Où en êtes-vous dans votre relation avec Jésus Christ ? Qui cherchez-vous ? Qu’aimeriez-vous lui dire (un merci, une question, un ras-le-bol, une révolte, mes pauvretés, un pardon…).

Ils suivirent Jésus. Qu’ai-je vécu cette année qui m’a marqué dans la foi ? (un pèlerinage, un rassemblement, un sacrement, une rencontre…).

Ils demeurèrent auprès de lui. Où en suis-je dans ma vie de prière ? Est-ce que j’en suis heureux ? Ai-je envie de progresser ?

Venez et voyez. Profondément, qu’est-ce j’attends des JMJ ? Qu’aimerais-je y vivre ? Quels moyens ai-je envie de prendre pour cela ? (en parler avec des amis, rencontrer un accompagnateur, un religieux, une religieuse, un prêtre, une laïque, un laïc ?) Puis, leur parler comme on parle à un ami et préparer son cœur.

+ Mgr Michel Santier

Catéchèse JMJ